Bienvenue sur world-blogueur.com

Ce blog étant encore en phase de rapatriement, certains voyages sont incomplets. Si vous désirez consulter ces carnets, vous pouvez, pour le moment, y avoir accès sur l'ancien site http://www.planete-montagne.fr/. Bonne route...

mardi 4 décembre 2007

Oman, sur la piste des wadis (5/7)

Carnets de plusieurs voyages réalisés entre 2006 et 2009 au départ d'Abu Dhabi


Wadi: En arabe, cours d'eau temporaire, le plus souvent à sec, mais qui peut soudainement charrier de grandes quantités d'eau lors de pluies violentes.

Profitant de quelques jours de congé en raison de la fête nationale aux Émirats Arabes Unis, nous partons avec Camille et Sébastien sur les pistes du Sultanat d'Oman, impatients de découvrir des nouveaux wadis.

 

30/11/2007



9h15, nous sommes tous les quatre dans le 4x4 loué pour l'occasion et nous prenons la direction du poste frontière situé à Al Ain, à 150 kilomètres d'Abu Dhabi.
Visiblement, nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette riche idée, nous patientons quarante minutes pour obtenir le tampon de sortie des Émirats Arabes Unis. Nous passons la frontière et de suite, les montagnes se dessinent à l'horizon. Passage de la frontière omanaise quelques 30 kilomètres plus loin.
Les longues routes rectilignes nous incitent à accélérer l'allure, nous arrivons en vue de notre premier objectif, le wadi situé au pied du Djabal Shams, point culminant du Sultanat (3000 m).
La piste serpente et gagne en altitude.

Nous croisons un pick-up sur le toit. Visiblement pas de blessés mais le véhicule est très endommagé. Nous nous arrêtons pour prendre des nouvelles puis nous poursuivons notre route, agrémentée par le passage des chèvre et des bergers.


Vue panoramique et vertigineuse sur le Wadi Nakhar, le "Grand Canyon" d'Oman.




Nous montons la tente sur un petit plateau, en bordure de falaise. Nous sommes seuls, pas de vent, pas un bruit...

Grand feu et grillades pour nous aider à supporter la baisse de température à 1900 m d'altitude.
01/12/2007

7°c, nous avons perdu l'habitude de ces températures "polaires"...  Les braises du feu allumé la veille sont encore chaudes, nous prenons le petit déjeuner autour du feu. Démontage du camp et nous reprenons la route.
Petit crochet par le Wadi Guhl.




Nous passons un village coupé du monde et entamons une descente assez raide. Au pied un pick-up et deux hommes nous font des grands signes. Ils ne sont pas parvenus à remonter cette pente. Ils sortent une corde, bricolent un crochet et nous les tractons tant bien que mal, suivis par une dizaine de gamins.


Nous continuons à rouler, nous engouffrant dans ces gorges, traversant des ruisseaux. Nous stoppons, il y a de plus en plus d'eau. Demi-tour, direction le Wadi Bani Awf que nous avions déjà emprunté avec mes parents au printemps dernier. L'objectif est de passer par ce wadi pour accéder au Wadi al Sathan.
Nous redécouvrons (dans l'autre sens), les paysages spectaculaires qu'offre cette piste.
Petit détour, à pied cette fois ci , par Balad Sayt. Nous nous engageons à pied dans une gorge étroite puis parvenons dans le village par ses ruelles escarpées.






Sortie des écoles, les 4x4 de ramassage scolaire attendent patiemment la sonnerie...





Nous redescendons jusqu'au 4x4, petit pique-nique improvisé et nous repartons.
Bifurcation, nous prenons à gauche et quelques dizaines de kilomètres plus loin, nous nous engageons sur la piste qui mène à Yasab, au cœur du Wadi Al Sathan.
La piste est tracée dans une large cuvette évasée puis grimpe peu à peu sur ses flancs. La pente se raidit, les virages sont de plus en plus prononcés. La falaise, le vide et la piste au milieu. Des vues infinies, le sentiment d'être une fourmi, une puce, rien finalement...
Les vues sont exceptionnelles, l'ambiance également. La conduite est délicate, la moindre erreur pourrait nous envoyer en fond de vallée...
Nous espérons pouvoir dormir à Yasab, village au bout de la piste, village du bout du monde... La piste que nous empruntons est impossible à parcourir de nuit, il est déjà 16h00, il nous reste 1h30 de jour.


10 kilomètres passent et nous arrivons à Yasab. Une petite terrasse surplombant le wadi, nous plantons les tentes.
Un feu, des grillades et l'écho qui nous répond...


02/12/2007

Départ matinal.
Nous reprenons cette piste vertigineuse. Autre moment, autre ambiance mais nous sommes toujours aussi impressionnés.







Nous regagnons la vallée, avec l'impression de revenir du ciel puis prenons la piste pour Wijmah.


La piste grimpe sur les crêtes et après quelques kilomètres, Wijmah, village suspendu à la falaise, nous ouvre ses portes. Nous nous garons, Omar, un jeune du village nous fait la visite.
Nous arpentons ses petites ruelles à flanc de montagne. Il nous emmène jusqu'à la source, qui permet grâce au système des falajs, d'irriguer les cultures en terrasse.




L'ambiance est encore une fois extraordinaire, d'autant plus qu'elle nous est exclusivement réservée. Depuis 24 heures, nous n'avons pas vu l'ombre d'un 4x4, pas l'ombre d'un occidental... Seuls les camions qui viennent livrer l'eau potable ont croisé notre piste.


Chemin du retour, puis retour sur le bitume...
Nous retrouvons les ronds-points, les panneaux de signalisation et les radars automatiques... Passage éclair aux postes frontières et déjà les premiers buildings d'Abu Dhabi...


Archives du blog