Bienvenue sur world-blogueur.com

Ce blog étant encore en phase de rapatriement, certains voyages sont incomplets. Si vous désirez consulter ces carnets, vous pouvez, pour le moment, y avoir accès sur l'ancien site http://www.planete-montagne.fr/. Bonne route...

mercredi 20 avril 2011

Fès, dans les dédales de la médina (1/3)


Fès , cité impériale, abrite derrière ses hauts remparts, une des plus grandes médinas d'Afrique du nord. 150 000 habitants y habitent dans des milliers de ruelles (pour certaines étroites comme les épaules d'un homme)  et y prient dans 185 mosquées.
Le visiteur y est sans cesse interpellé par les odeurs d'épices, par les appels à la prière, par les "balak !" (attention! ) des livreurs à cheval ou des pousse-charrettes, par les couleurs des étoffes, des cuirs et des djellabas.


Médina vivante, grouillante, brouillon et raffinée , elle envoie celui qui s'y perd dans des temps anciens, temps qui voyaient les ânes transporter les denrées à des hommes qui exerçaient des métiers depuis oubliés.

Ainsi, tanneurs, menuisiers, forgerons, dinandiers ou couturiers se partagent ces petits espaces avec les nombreux commerçants des souks.
Huit grandes portes donnent accès à cet entrelacs de passages, huit grandes portes comme autant de bouées car elles signifient "sortie" et "taxi" lorsque l'on est perdu.
Sil il était un mode d'emploi de la médina: passez la porte, entrez et suivez le flot des passants puis égarez vous. Fès se dévoile ainsi
Déambulation en photo dans les dédales de cette cité qui n'a rien d'une "ville musée".

Beaucoup d'interrogations pour ce premier voyage en famille... Passée l'étape de l'organisation matérielle, dans quelles conditions allons nous voyager avec notre petit de 11 mois ?
En quelques mots, il fut aux premières loges au décollage et à l'atterrissage dans l'avion, le taxi toutes vitres ouvertes fut une animation distrayante, les odeurs, les sons et le passage incessant des gens et des animaux dans la médina furent passionnants, les baisers baveux des vieilles femmes et des fillettes rencontrées furent amusants... En bref, tant que la poussette roule et qu'il y a des choses à voir, tout va bien... C'est de bonne augure pour notre voyage en Argentine cet été...
Fès El Bali, la fourmilière










 


 











 









 
































Archives du blog